La préhistoire: le menhir

La préhistoire

 Les plus anciennes traces de vie dans notre commune remontent à la période néolithique c'est à dire 2500 à 1500 ans avant J.C. pour preuve le menhir appelé " GRES DE MONFORT " ou " GROS CAILLOU "

  A cette époque l'homme maîtrise la nature: agriculture et élevage font leur apparition. On fabrique des vases en argile, on sait filer et tisser, l'homme devient sédentaire,
les premiers villages se développent.

Photo du menhir datant d'avant la guerre 1914-1918
(Photo extraite du livre du Docteur Bombard)

 Assis sur le gros caillou : à gauche Pierre Joseph Villette
À droite Charles Laurent (Tailleur)

 Le dolmen a été relevé par les troupes Allemandes au repos dans notre village lors de la première guerre mondiale, en 1917 avec des crics et des madriers. ( environ 8 à 10 jours de travail selon un témoin)
Il s'agissait en fait pour eux d'un amusement et d'une façon de prouver leur force, et non comme l'a prétendue la rumeur d'en faire un observatoire.
Les Allemands ont même signé leur exploit en gravant le numéro de leur régiment, numéro qui fut martelé à l'armistice.

Il est intéressant de noter que ce grès d'un volume considérable a été respecté religieusement alors qu'à moins de 100 mètres de là, on a creusé des carrières de parfois plus de 10 mètres de profondeur pour en extraire à grand peine d'autres grès moins importants.
Le " gros caillou " fut classé par arrêté du ministre des affaires culturelles le 18 mars 1980.

" Est classé parmi les monuments historiques, le menhir dit " LE GROS CAILLOU " ou " GRÈS DE MONFORT " sis dans la parcelle N° 1278, lieu dit La Bruyère de Sommaing, section A du plan cadastral de la commune de Vendegies et propriété de la dite commune. "
C'est un bloc en forme grossière de prisme trapézoïdal dont les dimensions sont de 2.5m de largeur de base, 1.4m de largeur en sa partie haute et environ 1m d'épaisseur.
Une tradition le fait respecter depuis des milliers d'années et l' on raconte aux petits enfants que c'est sous le gros caillou que les mamans vont chercher les bébés.
La légende dit aussi qu'on y entend les enfants pleurer.

 
×